Rapatrier un corps de l’étranger

0

Il est courant de profiter de sa retraite en voyageant dans différents pays. Et pour partir en toute sécurité, il est essentiel de vous assurer : que ce soit contre les situations imprévues, les maladies, ou encore les circonstances dramatiques. Imaginer le pire n’est jamais plaisant, mais il s’agit d’une anticipation non négligeable évitant à vos proches de faire les frais des conséquences tragiques d’un rapatriement.

Le point sur les formalités

Premièrement, il faut avertir les autorités locales dans le cas où un décès serait arrivé sur leur sol. Ces personnes se chargeront de l’identification du défunt ainsi que de l’établissement des causes du drame avant de vous fournir le certificat nécessaire au rapatriement du corps de la personne disparue. Prévenez également les services consulaires français afin qu’ils puissent enregistrer le certificat étranger dans leurs registres pour que la nouvelle soit renseignée sur l’acte de naissance français de la victime. Ce sont ces mêmes personnes qui auront la capacité de vous fournir suite à votre demande, une autorisation de rapatriement.

L’assurance rapatriement

Dans le but d’éviter à votre famille de supporter les frais conséquents relatifs à un rapatriement (ces frais peuvent aller de 2000 à 5000 euros hors coût du voyage), vous pouvez souscrire une assurance. Cette dernière va prendre en charge, selon les modalités prévues dans le contrat, le déplacement du corps jusqu’au lieu de transport (aéroport, gare,…), puis au lieu de l’enterrement (voire même des traitements post-mortem). Prenant évidemment la forme de cotisations selon une période définie antérieurement, l’assurance obsèques peut aussi comprendre la prise en charge de pompes funèbres : un moyen de soulager les proches en deuil d’un autre poids.

Leave A Reply